jump to navigation

Pitoyable élection au Conseil d’Etat de Neuchâtel October 31, 2010

Posted by Sacha in Français, Regional.
3 comments

Après le pitoyable épisode Hainard – l’adulescent qui croyait bénéficier de super-pouvoirs – c’est dans une continuation de ton qu’a eu lieu ce week-end l’élection de son remplaçant. Pitoyable.

Nous avons donc vu défiler une brochette de 8 candidats dont la plupart n’ont absolument ni les compétences ni un programme digne d’une élection d’une telle importance. Pire: les partis au pouvoir n’ont pas jugé nécessaire de faire appel à quelque ténor actuellement en mandat à Berne afin d’apporter une solide compétence à un exécutif totalement déstructuré, et donc d’augmenter nos chances de re-crédibiliser ce qui peut l’être du canton de Neuchâtel. Les partis au pouvoir n’ont pas été au niveau de la situation.

Après ce premier tour, nous nous retrouvons donc avec deux candidats en lice:

  1. Le premier, sans aucune expérience à un exécutif politique, avait la tâche ingrate de représenter le parti qui s’était lamentablement illustré dans la défense de Super-Hainard. Le casting du parti avait probablement déterminé qu’il fallait un candidat qui ne change pas radicalement la donne au Conseil d’État (pas de deuxième Alpha dominant!) tout en étant suffisamment sympathique pour séduire l’électorat. Et hop, voici que je sors la carte du sympathique vigneron bedonnant, proche de la terre, proche des réalités (car entrepreneur), proche des Hommes et cui-cui font les oiseaux dans le ciel – pour les compétences on verra plus tard.
  2. Le second était président de la CEP, la commission d’enquête censée faire la lumière sur les agissements de M. Hainard et qui, soudain!, s’est déclaré une vocation pour le poste de celui sur lequel il était censé enquêter le plus objectivement du monde. Deux choses l’une: soit i) M. Erard avait ce plan en tête depuis le début et cette stratégie n’est absolument pas éthique et devrait donc automatiquement le discréditer, soit ii) cette vocation lui est véritablement venue durant sa présidence de la CEP et une telle inaptitude à l’anticipation politique prouve qu’il ne dispose pas des compétences permettant de gérer l’exécutif d’un canton.

Pour qui voter au second tour? Un soldat de plomb ou une personne inapte à anticiper (dans le meilleur des cas – sans éthique dans le pire des cas)?

Ce qui ont finalement perdu le plus de crédibilité dans cette affaire sont les partis politiques. Habitués à leur petits arrangements entre partis, ils se sont probablement mis d’accord afin de ne pas changer l’équilibre des forces politiques au gouvernement: si M. Grosjean ne fait pas de grosse bourde durant la campagne, il sera parachuté Conseiller d’État. Les apparences seront sauves, les électeurs auront voté. Cependant, les partis ne se rendent probablement pas compte de la perte de crédibilité qu’ils s’infligent en opérant de la sorte. Les électeurs ne sont pas stupides, aucun candidat ne les satisfait vraiment, mais c’est le seul repas réchauffé qui leur a été servi par leurs baillis. Alors ils s’exécutent semi-contraints ou s’abstiennent, tous certainement frustrés. Et un jour, ils voteront en masse pour un parti d’une extrême populiste quelconque – et les partis historiques nous chanteront le refrain de l’ingrate perte de crédibilité des politiques face au peuple…

[FR] Paris JUG – Sorbonne! February 1, 2010

Posted by Sacha in Français, IT, JBoss.
Tags:
7 comments

La semaine prochaine, le Paris JUG fêtera ses 2 ans. Déjà 2 ans? Seulement 2 ans? Une certitude, en à peine 2 ans, le triumvirat des co-fondateurs (Goncalves, Dewalle et Cadi) a réussi à établir le Paris JUG comme un point d’ancrage inévitable du monde Java à Pâââris. Alors que pour bon nombre de JUGs, la difficulté est de trouver des présentations intéressantes, le défi n’est pas le même pour le Paris JUG: leur challenge est de trouver des salles (peu coûteuses) permettant d’accueillir un nombre croissants d’auditeurs. Quel beau problème.

Et donc, pour les 2 ans du Paris JUG, j’ai l’honneur d’avoir été convié à présenter la keynote. Son titre: “La révolution Open Source a-t-elle eu lieu?”. L’événement aura lieu dans le lieu mythique qu’est La Sorbonne.

Que vous soyez de Paris, de province ou d’ailleurs encore, vous pouvez vous enregistrer ici pour assister à cet anniversaire.

A la semaine prochaine…

UPDATE: voici les slides de ma présentation.

[FR] J’ai essayé pour vous: les Cast Codeurs Podcast August 18, 2009

Posted by Sacha in Français, JBoss.
2 comments

Les Cast Codeurs PodcastIl y a quelques mois, une bande d’irréductibles gaulois, Emmanuel Bernard, Antonio Goncalves, Guillaume Laforge et Vincent Massol créaient un nouveau podcast: Les Cast Codeurs. Description du concept:

Le concept du podcast Les Cast Codeurs est de discuter les nouvelles fraîches du monde Java en Français s’il vous plaît.

En général, le podcast contient les rubriques suivantes:

  • discussion sur les nouvelles du monde Java avec vos hôtes habituels
  • La sélection des outils de la semaine: un outil que l’on utilise au quotidien pour coder ou travailler
  • Java, les mains dans le cambouis: une discussion détaillée sur un sujet peu connu des développeur
  • l’interview: une interview d’un acteur Francophone (si possible) du monde Java

J’avais lu la nouvelle lors du lancement du podcast, mais n’étant pas un grand consommateur de ces contenus (je ne synchronize mon iPod que rarement – ce qui réduit considérablement leur intérêt), j’avais superbement ignoré la chose. La situation a changé récemment: désormais fashion victim et propriétaire d’un iPhone 3GS, je synchronise plus régulièrement mon téléphone et donc, peut bénéficier des Podcasts. Lors d’un long voyage en solitaire (retour de vacances), je me suis donc branché sur le podcast des Cast Codeurs et là, grande découverte, ce podcast est tout simplement superbe. Le ton est détendu mais les contenu sérieux, les avis balancés et les sujets variés. Bref, du tout bon.

Note plus personnelle, j’ai toujours perçu en Emmanuel Bernard un “A-player“, un jeune bourré de talent, plein de potentiel, avec une compréhension non seulement technique mais également une bonne intention du marché et, clairement, une envie d’apprendre. De surcoît, attitude que j’apprécie particulièrement, une faculté à se remettre en question et donc à être prêt à changer d’opinion si nécessaire (bref, il écoute, il ne fait pas que parler). Il ne lui manque que LA bonne opportunité et le résultat sera excellent. Bref, j’arrête la brosse à reluire pour vous dire qu’en tant que “présentateur” (on dit ça comme ça?) du podcast, il est fidèle à lui même: très bon. En effet, l’un des risques d’une telle position et de prendre trop de place, ne pas laisser suffisamment la parole à l’équipe et donc ne pas diriger les débats de manière ouverte. Que nenni ici.

Évidemment, comme toute nouvelle expérience, des améliorations verront probablement le jour. La durée des épisodes est très irrégulière, la quantité d’anglicismes est tout simplement effrayante (conseil: faites-le anglais si vous n’arrivez pas à passer sous la barrière des 50% d’anglicismes dans vos phrases initialement en noble langue Françoise) et la qualité sonore de certains intervenants pourrait être meilleure (quitte à enregistrer les voix en local et les resynchroniser lors du montage). Mais bon, ce côté “fais sur le coin de la table de la cuisine” a du charme :)

Bref, bravo à l’équipe et surtout, continuez!

“Onward”,

Sacha

J’ai lu pour vous: “Chroniques de la main courante” August 16, 2009

Posted by Sacha in /dev/null, Français.
5 comments

Comme indiqué précédemment, j’ai donc lu pour vous “Chroniques de la main courante“ de Serge Reynaud.

Cet ouvrage est composé d’une multitude (plusieurs dizaines) d’histoires, présentées comme autant de chapitres, les plus courtes tiennent sur une page, les plus longues sur cinq ou six. Et, étonnamment, c’est là l’un des attraits de ce livre: ce livre se promène partout, et se consomme par petites bouchées. Livre idéal du parent en vacances (qui n’est donc pas réellement en vacances) et qui peut donc se lire une petite histoire sans crainte de devoir re-contextualiser les 18 pages précédentes (“Mais qui était John déjà?… Le mari ou l’amant de Marie… ah oui, son père.”).

Si vous avez visité et apprécié le site web de Serge Reynaud, vous ne serez aucunement dépaysé: les histoires du livre sont exactement du même acabit. D’ailleurs, un certain nombre des histoires présentent dans le livre sont en réalité une sélection des meilleurs histoires disponibles sur le site web (une méthode efficace pour rentabiliser quelque peu son travail).

Évidemment, si vous lisez exclusivement de la “Grande Littérature”, ce livre n’est pas pour vous, car là n’est tout simplement pas sa vocation. Néanmoins, j’ai été surpris par la qualité d’écriture d’un certain nombre d’histoires: on est loin du rapport de police et plus proche du roman. Dès lors, ce qui m’a  étonné a été la grande différence de qualité d’écriture entre certaines histoires. Ainsi, d’une histoire à l’autre, on peut passer d’un français simple, presque tutoyé, à un très bel écrit avec une description des “personnages” et des sentiments fort bien étayée. Dès lors, je ne sais pas si Serge Reynaud a écrit toutes les histoires ou si il a joué le rôle d’agrégateur des histoires de plusieurs auteurs (lui inclu, bien évidemment). Si c’est le cas, une précision serait utile car elle permettrait de mieux comprendre les différences stylistiques et de de niveau rencontrées.

Conclusion: si vous êtes encore en vacances, n’hésitez pas et commandez ce livre rafraîchissant et sans arrogance aucune.

(Dirty little secret: si vous aimez lire aux toilettes, hésitez encore moins: la taille des chapitres font de ce livre un candidat idéal pour vos WC.)

Onward,

Sacha

Des polices de caractères… July 27, 2009

Posted by Sacha in /dev/null, Français.
3 comments

Au détour de blogs que je parcours de temps à autre, je suis tombé il y a quelques mois sur celui d’un policier qui inventorie les histoires de ses collègues, celles “qui en valent la peine” du moins. Petites histoires sans prétention souvent pleines d’humour, de vérité et parfois de désespérante réalité.

Bref, “Police – Histoires” est un blog dont je vous recommande la lecture. Et venant de ma part, un être fort critique à toute notion d”autorité, c’est la preuve que ce blog est rempli d’humanité.

Tiré de ces histoires, un livre vient d’être publié, “Chroniques de la main courante“. Je l’ai commandé et vous en donnerai des nouvelles une fois sa lecture achevée.

Onward,

Sacha

Paris, je viens à toi! (JUG) November 28, 2008

Posted by Sacha in Français, JBoss.
1 comment so far

Si vous habitez ou travaillez à Paris, ce message est pour vous!

J’ai été gracieusement invité mardi prochain (2 décembre 2008) par le Paris JUG pour une soirée JBoss. Malik Saheb parlera de Seam et moi de JBoss AS 5.0.

Venez nombreux! A+,

Sacha

P.S.: For English speakers, I will be at the Paris JUG next Tuesday, if you are around, please join!

Follow

Get every new post delivered to your Inbox.

Join 29 other followers